fr_FR
en
off
Mobile View
Desktop View
 

Le Scribe - Trait d'union des Arts et des Lettres

 
Actualités
8751

Roger CHANEZ 

Il regardait la mer...

Alfred HERMAN

Quand chantent les Cyprès

Nous avons le plaisir de vous présenter le Grand Prix du Monde Francophone et la médaille Vermeil de Monsieur Alfred Herman.

Toutes nos félicitations Alfred !

Filomena CAMPOLI

"Liberté"

 aux Editions à la Carte.

(Peintures également de l'artiste).

"Au Fil de ma Vie"

Recueil de poésies et nouvelles de Filomena Campoli paru aux Edition à la Carte.

(Peintures également de l'artiste)

Nous avons l'honneur de compter parmi nos membres Madame Carole Pico, élue Syndique de Moudon, le 20 mars 2016.

Toutes nos félicitations Carole !

Cliquez ici pour lire l'article du 24H paru le 25 mars 2016.

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la Commission supérieure des Récompenses de la Société Académique d'Encouragement et d'Education a décerné, à Monsieur Alfred Herman, la Médaille de Vermeil. 

Toutes nos félicitations Alfred ! 

Mr. Bruno Mercier : le 31 mars 2015, Arts et Lettres de France » (Bordeaux) lui a décerné la médaille de Vermeil pour le mérite littéraire. Toutes nos félicitations Bruno !

Madame Nesma Fayed, professeure à l'université Ain Cham, Le Caire (Egypte) a défendu le 26 juin 2015 sa thèse de magistère avec mention excellence. Le sujet de la thèse portait sur « La sociopoétique dans la poésie de Bruno Mercier. (258 pages, 7 années de travail). Cliquez ici pour ouvrir la thèse.

Mr. Jean-Claude Grivel : Parution de son roman LA ROUE, auprès de 5 Sens Editions, 1227 Carouge

Toutes nos félicitations Jean-Claude !

« La Roue » a obtenu la médaille de bronze, section « roman » du Concours du Scribe d’Or 2014.

Voici la critique de Madame Mousse Boulanger , qu'il remercie sincèrement :

"On peut dire qu’il s’agit en grande partie d’un roman historique. L’auteur, au début, aligne les dates et les références à l’empire russe. Le Vaudois Frédéric-César de La Harpe de Rolle s’était exilé à la cour de Catherine II où il était précepteur de deux jeunes princes. Après le Congrès de Vienne, 1814/1815, la Russie garda la Bessarabie prise aux Turcs. Sur ces terres on cultivait des vignes et le Vaudois de La Harpe, se souvenant du vignoble de son pays, proposa à l’impératrice de faire venir des vignerons près d’Odessa et de la mer Noire. Dès 1820, quelques personnes de la région veveysane s’intéressèrent à cette proposition et partirent vers la Russie, là ils reçurent 36 pieds de vignes et s’intégrèrent au vignoble déjà existant.

Inévitablement quelques personnages de Russie eurent envie de connaître la Suisse, des écrivains, des militaires et des princes. Ainsi, en 1840 le prince Basile Roumine liquida tous ses biens en Russie et, accompagné de sa femme il vint s’établir à Lausanne où il fit construire une villa nommé Eglantine. Son fils le prince Gabriel hérita une fortune à la mort de son père dont plus de 5 millions destinés à la ville de Lausanne qui fit construire, en partie, le palais de Rumine, du nom du bienfaiteur.

Arrivèrent en Suisse des étudiants russes, particulièrement des jeunes femmes désireuses d’étudier dans nos universités qui, hélas, n’acceptaient pas le genre féminin. A force d’obstination Nadeja Souslova parvint à étudier la médecine avec le bon argument que dans son pays les musulmans refusaient que des mains masculines touchent leurs femmes. A la suite de cette victoire de nombreuses étudiantes russes affluèrent à Zürich.

Parallèlement à Genève se développaient des industries horlogères, bijoutières et de l’orfèvrerie, mais aussi la fabrication de pièces pour engins militaires. Le débouché vers la Russie ne tarda pas à se montrer intéressant.

L’Histoire hélas vint chambouler tous ces projets. Dès le 4 avril 1912 des ouvriers des mines russes se mirent en grève, il y eut des morts et des blessés. Un petit vent de panique s’instaura parmi les Suisses et certains songèrent à rentrer au pays. Après l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, à Sarajevo, en 1914 qui déclencha la guerre 14/18, l’hésitation n’était plus de mise, il fallait retourner en Helvétie.

Commence alors une véritable saga régionale. Le commerce d’armes devient évident, même si, déjà à cette époque, il était spécifié que ces armes servaient uniquement à se défendre ! Les querelles, les mariages, les naissances, les espoirs et les déceptions se succèdent dans un langage presque uniquement dialogué qui rend la lecture rapide et très attrayante. On quitte ce roman avec le sentiment d’avoir vécu en compagnie de personnages qui furent- peut-être- nos ancêtres, mais qui certainement ont formé le pays dans lequel nous vivons aujourd’hui". 


Les "Courriels Mortels" de Mr. Jean-Claude Grivel. Livre paru aux éditions du Menhir


COEUR et SANG opuscule de Mr. Michel Dizerens-Poget - (Editions du SCRIBE)

Venez découvrir les poèmes en Haïti Chérie (aux Editions à la Carte) de Bruno Mercier 

Toutes nos félicitations Bruno !

Claude ROLLINET

Inventeur - Sculpteur

www.artculte.ch


Michel DIZENRENS-POGET

Commissaire Voitout

Michel DIZERENS-POGET

Un long fleuve tranquille

compteur pour blog